Histoires(s) de cinémas d'Afrique(s)

Au sommaire du n°10 - Printemps 2021

L'Édito : Initiation

Nous devions faire ce numéro en septembre dernier, avec une approche assez différente. L’étendue et la difficulté du sujet nous ont poussés à le décaler – en remplaçant ce dossier par un sujet sur la police, qui résonnait davantage avec l’actualité. Difficulté, pourquoi ? Parce qu’il s’agit de cinémas difficiles ? Pas vraiment, loin de là même, pour certains. Difficulté parce que, comme le rappellent plusieurs intervenants dans les pages qui suivent, aborder les cinématographies d’Afrique, c’est approcher un continent de cinéma peu vu et peu diffusé. D’ailleurs, au début des quinze heures du documentaire-fleuve Story of Film (2011), Mark Cousins dit : « Notre vision du cinéma est factuellement parcellaire et raciste. » La conséquence la plus directe de ceci, c’est que nous l’avons traité avec des yeux profanes, ou disons des yeux débutants. Quand bien même il y avait quelques curieux dans notre équipe, tout ce dossier a été une large initiation, l’idée n’étant justement pas d’en faire un document de référence (car de toute façon il existe des travaux qui vont bien plus loin) mais un témoin de notre parcours et une invitation à l’exploration. Que cette méconnaissance de notre part ne soit pas une fatalité. Nous avons eu la chance d’être accompagnés et conseillés par des personnes érudites et elles-mêmes soucieuses de transmettre ce patrimoine, de faire s’y intéresser de nouveaux publics cinéphiles. Nous voilà donc arrivés avec cette centaine de pages d’histoire(s) des cinémas d’Afrique(s), des histoires parfois épiques, tragiques, courageuses, esthétiques, politiques, éventuellement à cheval sur les deux côtés de la Méditerranée (colonialisme et diasporas obligent) mais qui partagent toutes l’idée d’un cinéma comme moteur de dialogue, d’expression, en colère ou apaisé. Autant d’histoires racontées, et autant d’histoires qui manquent encore, d’ailleurs, tant le continent demeure riche de ces sujets : des territoires restent encore inabordés dans ces lignes, comme Madagascar, ou comme l’Afrique du Nord, dont l’Égypte que nous avons sciemment mise de côté, pour y revenir plus tard. Quoi qu’il en soit, en nous penchant sur ce thème, nous avons appris plein de choses. Et vous ?

Remerciements particuliers à Maxime « Tadanobu » Blanc, pour ses encouragements et conseils avisés sur la constitution de ce dossier.

Marc Moquin, rédacteur en chef

 

REVOIR : HISTOIRE(S) DE CINÉMAS D'AFRIQUE(S)

• Je filme donc je suis : Enjeux des cinémas africains au sortir de l’ère coloniale

• Conquérir de nouveau les écrans : Entretien avec Jean-Pierre Garcia

Ousmane Sembène, le grand roman africain : Portrait de l’un des plus importants cinéastes du continent

• Ousmane par Sembène, leçon de cinéma : Propos du cinéaste

Sarah Maldoror, cinéaste « couleur de nuit » : Entretien avec Annouchka de Andrade

• Un autre continent que le nôtre : Histoire du Festival des 3 Continents

• Festivals, revue et panafricanisme : Entretien avec Claire Diao et Michel Amarger de la revue Awotele

• Dans les yeux de Safi Faye : Portrait de la cinéaste sénégalaise

• « Med a été en colère toute sa vie » : Entretien avec François Catonné

Djibril Diop Mambéty, soleil éphémère : Portrait du réalisateur du film culte Touki Bouki

• Continent de cinéma, territoire d'échange : Entretien avec Farah Clémentine Dramani-Issifou

• Moustapha Alassane, réaliser pour faire rêver : Portrait du pionnier de l’animation africaine

• Utopies et désillusions : Aventures de Jean-Luc Godard et Jean Rouch au Mozambique

• De l'autre côté de l'arc-en-ciel : Difficultés du cinéma en Afrique du Sud

• Once upon a time... in Nollywood : La production de films au Nigéria

• Cinémathèque Afrique : un continent en héritage : Entretien avec Émilie Boucheteil de l’Institut français

• Un continent à restaurer : Rencontre avec l’African Film Heritage Project de la Film Foundation, de l’UNESCO, de la FEPACI et en collaboration avec la Cineteca di Bologna.

CORRIGER

Fernando di Leo, cinéma gros calibre
Et aussi : Chromosome 3, Les Bas-fonds, L’Étrange Monsieur Victor, Possession, Le Chat / La Veuve Couderc, Peggy Sue s’est mariée / Jardin de pierre, Outside, Le Festin chinois / Tri-Star, Paris en cinq jours, La Traque, Je suis un aventurier, Le Procès de Julie Richards, Dracula, De sang froid, Trilogie Tsai Ming-liang, Le Témoin à abattre, Bertha Boxcar
Livres : Zoom arrière n°4 – cinéma muet français, Une histoire du cinéma français, Jean-Pierre Melville par Rui Noguera, Le fantôme du cinéma français : gloire et chute de Bernard Natan, Yves Thos, affichiste de cinéma, Patrick Dewaere – À part ça la vie est belle

TRAVERSER

• Une décennie sous influence : Tron Legacy : Harder, Better, Faster, Stronger

• En surimpression : Il n’y aura plus de nuit : Viens, et vois (de loin)

• Le Professionnel de la profession : De F.W. à Orson : Entretien avec Stefan Drössler

• Tour du monde : Montréal, cinéma et identités

• Rendez-vous : Le documentaire, ce vaste domaine du réel : Entretien avec Catherine Bizern du Festival Cinéma du réel

• Une bouteille à la mer : Affaire à suivre (enfin, on l’espère)

 

ACHETER SUR LA BOUTIQUE