Masterclass - Thierry Frémaux

Organisée le 30 mai 2018 au Gaumont Les Fauvettes avant la projection du film « Lumière : l’aventure commence »

Le parcours de Thierry Frémaux est à l’image de l’homme lui-même : surprenant, sans limite et animé d'un amour dévorant pour le cinéma. Dans le cadre d’une masterclass exceptionnelle, le parrain d'Horschamp – Rencontres de Cinéma se livrait le mercredi 30 mai 2018 sur son aventure passée auprès des plus grandes institutions cinéphiles, son investissement au profit du patrimoine cinématographique et ses fonctions aux Festival de Cannes et à l’Institut Lumière. 

_

Dès son plus jeune âge, Thierry Frémaux abordait une grande volonté, une dextérité inébranlable et un amour immodéré pour la culture et le cinéma. Il fait ses débuts au sein d’une radio Lyonnaise libre et emblématique du quartier de la Croix-Rousse (Radio Canut) dont il est le co-fondateur, avant d’étudier brièvement l’histoire sociale du cinéma est d’entrer dans les rangs de l’Institut Lumière, jeune institution cinématographique qui fera très vite briller la ville de Lyon à l’échelle internationale, comme berceau incontestable du 7ème art.

Après plus d’une décennie de services au sein de l’institution, Thierry Frémaux en est promu directeur artistique, aux côtés de Bertrand Tavernier. Dès son entrée en fonction en 1995, Thierry Frémaux s’attèle à organiser le centenaire du cinéma et, par la même occasion, sauvegarder le fameux « hangar du premier film » où fut tourné la sortie d’usine des Frères Lumières. Un bâtiment emblématique qui de ce fait, se voit classé monument historique.

En 1999, la direction de la Cinémathèque Française lui est proposée. Le temple du cinéma est alors en pleine refonte suite à l’incendie du Palais de Chaillot et sa reconstruction (et relocalisation) animera de nombreux débats et nécessitera la passion de bons nombres de personnalités du cinéma. Mais Thierry Frémaux ne participera pas à ce nouveau départ, puisqu’il est appelé à devenir délégué général du Festival de Cannes par Gilles Jacob, à peine quelques semaines plus tard.

Après plusieurs semaines de négociations, il accepte finalement d'intégrer la grande messe cinéphile en tant que délégué artistique pour conserver en parallèle la direction de l'Institut Lumière. Un premier tour de force pour l’homme dont l’influence et la bienveillance se devine désormais dans les moindres recoins de l’industrie cinématographique et dans la sauvegarde de son patrimoine.

En 2007, les responsabilités et devoirs de Thierry Frémaux à l’égard du Festival de Cannes prennent une ampleur logistique et administrative, puisqu’il en devient le délégué général, annonçant une ère nouvelle pour le festival et sa postérité. Deux ans plus tard, il est à l’initiative du premier Festival Lumière, organisé par l’institution lyonnaise. Créant de ce fait le prestigieux Prix Lumière, Thierry Frémaux sonne le point de départ d’une nouvelle grande aventure cinéphile internationale en récompensant Clint Eastwood, invité d’honneur de la première édition. 

En 2017, Thierry Frémaux surprend la profession et les sphères cinéphiles en publiant « Sélection Officielle » ou ses mémoires liées au Festival de Cannes. Nous invitant ainsi à découvrir l’envers du décor, il démontre une volonté de transparence et d’intimité à l’égard d’un univers qui, de premier abord, paraitrait si lointain.

La même année, Frémaux expose une fois de plus son amour pour l’origine du cinéma, sa ville natale et les pères spirituels de tout un pan du patrimoine de l’humanité : les Frères Lumière. Il réalise le documentaire « Lumière ! L’aventure commence » qui retrace toute l’épopée cinématographique des illustres frères lyonnais à travers les archives de leurs films restaurés.

Quelques mois plus tard, animé par la joie de découvrir de nouvelles formes d’initiatives cinéphiles, visant à mettre en avant le patrimoine cinématographique et à recueillir la parole de celles et ceux qui bâtissent le cinéma, Thierry Fremaux parraine l’association Horschamp – Rencontre de Cinéma. Il donne rendez-vous à l’ensemble de ses spectateurs, cinq mois plus tard, pour une rencontre exceptionnelle.

 

Voir ses autres 25 articles