Mario Bava

Italie , 1914 - 1980 (65 ans)

Fils du premier grand maître des effets spéciaux du cinéma italien, Mario Bava qui se passionne d'abord pour la peinture devient lui aussi un bricoleur effréné d'images. Artisan d'œuvres de commande et de films dits « de genre », il invente l'horreur gothique avec Le Masque du démon (1959), dépoussière le thriller avec Six femmes pour l'assassin (1964), revisite le péplum avec Hercule contre les vampires (1961) ou s'essaye (sans succès) au western avec Arizona Bill (1964). Comme le peintre qu'il est resté, il fabrique avec obsession des images et compose des univers métaphoriques aux couleurs et à la lumière éloignées du réalisme esthétique d'une partie du cinéma italien de l'époque. Artiste solitaire, Mario Bava nous a prouvé "enfin que la peur n'exclut pas la beauté" (Cahiers du cinéma, n° 119).