37°2 le matin

Jean-Jacques Beineix, 1986 - 3h05

Cinéma Européen / Road Movie / Écrivain / Désir / Rencontre / Cinéma Français


Zorg, trente-cinq ans, commence à avoir une certaine expérience de la vie, il est revenu de beaucoup de choses et s'apprête à souffler un peu. C'est ce moment que choisit Betty pour débarquer avec ses valises, son coeur en "skai mauve" et même pas un ticket de train...

Articles

À lire

Pas de lien pour le moment

"Cité en hommage à son réalisateur, Jean-Pierre Beineix, décédé le 13 janvier dernier dont il a un temps fait la gloire, 37'2 le matin est aussi la révélation d'une actrice : Béatrice Dalle, flamboyante de vitalité et de jeunesse. Dès l'ouverture dans ces inoubliables bungalows au soleil, Betty, c'est son nom, symbolise l'idée de la liberté pour Zorg dont elle ne tardera pas à faire littéralement exploser la vie déjà ancienne. Quête d'un nouveau départ, c'est aussi en quête de reconnaissance que ces deux marginaux tentent vainement de faire publier les écrits de Zorg, auteur autrefois solitaire qui ne parvient plus à écrire une ligne. Filmant la passion destructrice de ce couple atypique, Beineix tutoie le chef d'oeuvre et parvient à se faire un nom aux côtés des Bessons et autres Carax parmi les jeunes réalisateurs à suivre. Toute une époque."


"🎬 Troisième long-métrage pour Jean-Jacques Beineix, qui obtient en 1986 la consécration en adaptant le roman de Philippe Djian. Béatrice Dalle est extraordinaire dans ce role, Jean-Hugues Anglade est parfait, la musique est sublime et fait sortir quelques petites larmes et la photographie est superbe. Le meilleur film de Jean-Jacques Beineix.Une leçon de cinéma. 🎬"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine