A Hard Day's Night

Richard Lester, 1964

Comédie musicale / Londres / Cinéma Européen / Concert / Rock / Groupe / Cinéma britannique / Télévision / Drôle


Londres 1964. Trois jours dans la vie des Beatles qui déclenchent partout où ils passent des phénomènes d'hystérie collective. Ils vont donner un concert à la télévision, et on les suit successivement dans le train, dans la rue, dans un club, en répétition, en concert, habituellement accompagnés du grand-père de Paul qui sème la zizanie partout où il passe.

1964. La Beatlemania bat son plein, les quatre garçons dans le vent deviennent des modèles incontournables pour la jeunesse et les fans, hystériques, sont prêts à tout pour s'approcher de leurs idoles. Conscient du succès potentiel d'un film, il n'en faut pas plus pour la United Artist pour mettre en scène le quatuor. Intéressé prioritairement par la mise en vente de l'album A Hard Day's Night, le projet filmique récolte "seulement" 500 000$ de budget, un matériel de tournage réduit dans la veine du cinéma direct mais la possibilité pour le quatuor - en or - de choisir le cinéaste. Leur choix se porte sur un petit nouveau de l'industrie, Richard Lester, avec à son actif trois films au succès modeste et que l'on retrouvera l'année suivante pour la suite des aventures du groupe : Help ! (1965). Sans surprise, le film est un succès sans précédent, s'est payé le luxe d'une avant-première en présence de la Princesse Margaret et de Lord Snowdon, a fait décoller de façon vertigineuse la carrière de Lester et reste une pierre angulaire à la culture britannique. Oeuvre indispensable pour tous les aficionados des Fab Four.

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

Pas de critiques pour le moment

Pas de liens pour le moment