Conte d'hiver

Éric Rohmer, 1992 - 1h54

Banlieue / Amour / Cinéma Français / Rêve / Shakespeare / Conte moderne / Cinéma Européen / France


Pour avoir confondu Levallois et Courbevoie, Félicie a perdu la trace de Charles, un amour de vacances de qui elle a eu une petite fille. Quatre ans ont passé. Elle hésite entre l'amour de Loïc un peu trop intellectuel à son goût, et celui de Maxence qui lui propose de le suivre pour Nevers. Elle accepte, mais n'est-ce pas perdre tout espoir de retrouver la trace de Charles qu'elle aime toujours ?

La mer, la plage, un couple qui s'aime, tout simplement : c'est le prologue du Conte... puis cinq ans passent et Félicie (Charlotte Véry) se réveille dans une banlieue sans âme, sans Charles (Frédéric van den Driessche) mais avec une petite fille. Loin de l'hiver blanc de Ma Nuit chez Maud (1969), Rohmer filme la solitude d'un cœur endormi perdu dans la grisaille urbaine, saisissant ces instants moroses dans les transports. Je suis conne à lier dit maladroitement l'héroïne à son nouveau fiancé bourru qui l'entraîne dans les rues désertes de Nevers, commettant à nouveau un lapsus ; aussi entre la "connerie" et la "folie", il y a cette idylle de rêve, et d'ailleurs, tout n'est peut-être qu'un rêve...

Articles

Pas d'articles pour le moment

À lire

Pas de lien pour le moment

À voir

Arte - Conte d'hiver - 1h 50min

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine