Control

Anton Corbijn, 2007

Cinéma Américain / Concert / Cinéma Européen / Biopic / Névrose / Aliénation / Cinéma britannique


Ian est sur le point de révolutionner la scène musicale britannique. Entre ses déviances mentales et son mariage compliqué, le leader puise au plus profond de son âme pour la reconnaissance de son groupe : Joy Division.

Pour son premier film, Anton Corbijn allie avec brio ses deux passions : la photographie et Joy Division. Avec l'usage du noir et blanc, le cinéaste retranscrit non seulement l'atmosphère grise et terne de la ville d'origine du groupe (Macclesfield en Angleterre) et la personnalité troublante de son leader, Ian Curtis, dont la fièvre créatrice et destructrice est interprétée avec talent par la révélation Sam Riley. Auteur d'un grand nombre de vidéos clips pour des groupes tels que les Red Hot Chili Peppers, U2, Depeche Mode ou bien entendu Joy Division, Anton Corbijn maîtrise comme il se doit son sujet pour offrir aux spectateurs le regard le plus juste sur le destin tragique de Ian Curtis. Depuis sa présence remarquée au Festival de Cannes en 2007, Control est devenu une pièce de collection indispensable pour les fans du groupe. À la fin du générique, une seule idée vous stimule : se jeter sur l'album Unknown Pleasures.

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

Pas d'articles pour le moment

Pas de liens pour le moment