Douleur et Gloire

Pedro Almodóvar, 2019 - 1h53

Enfance / Artiste / Espagne / Cinéma espagnol / Cinéma Européen


Réalisateur reconnu dans son Espagne natale, Salvador Mallo reprend contact avec l'acteur principal de son premier succès avec qui il n'a pas échangé depuis 30 ans. Il se remémorera ainsi les souvenirs de son enfance, de sa carrière, de sa mère qui l'a élevé seule.  

Pedro Almodóvar a été soupçonné de se livrer à un exercice autobiographique avec ce film en entretenant volontairement le flou, employant le terme d’« autofiction », terme utilisé d’ailleurs dans le film. Certaines choses sont très réelles, liées au quotidien du cinéaste comme l’appartement de Mallo, une reproduction fidèle de celui d’Almodóvar. Antonio Banderas qu’il a choisi comme « double » porte ses vêtements et se retrouve coiffé d’une crinière blanche hérissée, en tout point fidèle à celle du cinéaste. Selon Antonio Banderas qui interprète Salvador Mallo, ce film est pour Almodóvar « une sorte de réconciliation avec son passé, avec le cercle familial, sa mère, les acteurs, ses amours, l’enfant qu’il avait abandonné en arrière. C’est comme si le film avait un caractère quasi thérapeutique pour Pedro », estime l’acteur. C’est le film de la maturité pour Almodóvar, un film qui met pour une fois l’homme au cœur de son sujet alors que la femme est son héroïne classique, en abandonnant son outrance coutumière pour en faire une oeuvre aussi émouvante que pudique. Avec Douleur et Gloire, Pedro Almodóvar présente une figure apaisée. Le film surprend et engendre l’attente impatiente du prochain pour savoir s'il renouera avec son goût coutumier pour la provocation ou s’il est désormais lancé sur d’autres chemins d’exploration.

"🎬 Le dernier film de Pedro Almodovar en compétition au dernier festival de Cannes et acclamé par la critique n'est pas un chef oeuvre, mais s'avère touchant. Antonio Banderas sublime de retenu et d’expressivité, une interprétation dense et subtile du personnage de Salvatore. Un beau film sur le fait de vieillir, sur le deuil, sur l'amour, Almodovar brasse un large spectre de thèmes et d'émotions. Le rythme est lent mais la réalisation est magistrale, la qualité est bien là. 🎬"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine