Ernest et Célestine

Benjamin Renner, Stéphane Aubier et 1 autre, 2012 - 1h16

Film d'Animation / Cinéma Français / Animaux / Film d'animation français / Touchant / Cinéma Européen / Amitié


Dans le monde conventionnel des ours, il est mal vu de se lier d’amitié avec une souris. Et pourtant, Ernest, gros ours marginal, clown et musicien, va accueillir chez lui la petite Célestine, une orpheline qui a fui le monde souterrain des rongeurs. Ces deux solitaires vont se soutenir et se réconforter, et bousculer ainsi l’ordre établi.

À l'initiative du projet, le producteur Didier Brunner, son nom ne vous peut-être rien mais c'est grâce à lui qu'une génération toute entière s'est émerveillée devant les aventures de Kirikou, des histoires fabuleuses de Princes et Princesses ou encore des Triplettes de Belleville. Particulièrement attaché à l'amitié touchante entre la souris et l'ours, Brunner franchit le cap en 2007 et démarre sa recherche de financement. Les trois réalisateurs ne le cacheront pas : pour adapter Ernest et Célestine, leur influence numéro un réside dans la palette artistique d'Hayao Miyazaki. Tant sur le plan esthétique que scénaristique. Allier la simplicité à une réalité - il faut le dire - assez assombrie en comparaison des albums originaux. Un coup de cœur.

Articles

Pas d'articles pour le moment

À lire

▸ Critikat - Un bonheur simple

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine