In the Mood for Love

Wong Kar-wai, 2000 - 1h38

Cinéma hongkongais / Adultère / Contemplatif / Solitude / Cinéma Asiatique / Années 60


Mr Chow et Mme Chan emménagent le même jour dans le même bâtiment aux côtés de leurs époux respectifs. Les absences de leurs conjoints se multipliant, nos deux personnages se retrouvent très vite seuls mais ne cessent de se croiser. Au cours d’une conversation, ils réalisent qu’ils sont tous les deux victimes d’adultère.

Comment trouver de l’intimité dans un voisinage intrusif ? Comment entretenir un secret dans un lieu où nos faits et gestes sont en permanence observés et commentés par un entourage moralisateur ? Wong Kar-wai pourrait nous proposer ici comme fragment de réponse l’idiome « Pour vivre heureux, vivons cachés ». L'importante vague migratoire de la population chinoise vers Hong-Kong amène à un système de partage d’appartements de la communauté. La promiscuité fait émerger un sentiment d’enfermement, d’isolement ressenti par les personnages principaux. Cela se traduit dans le film par des cadrages serrés, filtrés par une fenêtre ou masqués partiellement par un pan de mur. Mr Chow et Mme Chan parviennent peu à peu à s’évader de cette captivité. Dans une valse lente enivrante de Shigeru Umebayashi qui nous suit tout au long du film, le réalisateur hongkongais parvient à suspendre le temps. Lorsque les premières notes apparaissent, les images ralentissent et la musique devient alors un prolongement des émotions des personnages.

Articles

Pas d'articles pour le moment

À lire

Pas de lien pour le moment

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine