Invasion Los Angeles

John Carpenter, 1988 - 1h33

Science-fiction / Horreur / Cinéma Américain


Alors qu'il est à la recherche d'un emploi à Los Angeles, John Nada va découvrir une paire de lunettes de soleil très étrange. Elles lui permettent de voir le monde tel qu'il est réellement. Certains des humains sont en fait des extraterrestres, et les panneaux publicitaires sont en réalité des messages de propagande et de soumission.

D'après une nouvelle de Ray Faraday Nelson, John Carpenter signe ici un film visuellement spectaculaire pour l'époque. Pourtant réalisé avec un budget modeste (au même titre que son précédent film Prince des Ténèbres réalisé en 1987), et en un temps record (deux mois uniquement), il fait passer à travers Invasion Los Angeles un message envers les studios hollywoodiens qui le soutiennent de moins en moins. Dans la filmographie de John Carpenter il s'agit de l'un des rares films traitant de sujet politique. En effet, le réalisateur fait passer un vrai message, à travers les notions de la paranoïa, la peur de l'étranger, les inventions révolutionnaires... Pourtant on y retrouve toujours la patte “Carpenter” dans la maîtrise du genre de la science-fiction et de l'installation du suspense. Le scénario est écrit par John Carpenter lui-même, sous le pseudonyme de Franck Armitage, qu’il emprunte à la littérature de H.P. Lovecraft. Ce pseudonyme est d’ailleurs donné à un des personnages du film, interprété par Keith David. Soulignons aussi l’impact de la bande-originale, signée du cinéaste, accompagné d’Alan Howarth. Invasion Los Angeles est à première vue un film "série B", mais, lorsqu'on gratte le vernis, on découvre toute l'immensité et la richesse d'un scénario sérieux et bien construit. John Carpenter nous prouve que le septième art est capable de diffuser des messages politiques quel qu’en soit le genre.

"🎬 John Carpenter signe une très bonne mise en scène, toujours brillante dans les scènes d’action, une réelle ambiance nous plonge dans toute la diversité de profil d’une ville des années 80. Un bijou qui joue à merveille le kitsch et le second degré. Un film qui sait garder l’intérêt du spectateur, au charme vintage dont les effets spéciaux ont un peu vieillis, mais cela n'entame en rien la qualité. Fait de deux trois bouts de ficelles et basé sur une histoire espiègle d’aliens trop envahissants. Un film culte dans le genre. 🎬"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine