J'ai rencontré le Diable

Kim Jee-woon, 2011 - 2h21

Cinéma Asiatique / Cinéma Coréen / Nouvelle vague coréenne / Ultra-violence


Un membre des services secrets dont la fiancée est sauvagement assassinée par un tueur en série aux pratiques barbares, décide de rendre sa propre justice et engage une véritable partie de cache-cache machiavélique avec l'auteur du meurtre.

À partir d'une trame résolument classique, faisant directement écho à d'illustres vigilante movies tels Un Justicier dans la ville ou encore Death Sentence de James Wan, Kim Jee-woon va insuffler du sang neuf à un genre souvent décrié et propice à la polémique, sans pour autant éviter de questionner les motivations du principal protagoniste et les enjeux moraux liés aux actions entreprises par ce dernier. Le réalisateur sud-coréen s'emploie ici à dépeindre un univers glauque et véritablement sordide, à l'aide de décors extrêmement soignés, où le danger est palpable à chaque instant et dont la principale incarnation n'est autre que le comédien Choi Min-sik, inoubliable interprète de Old Boy qui livre ici une impressionnante performance dans le rôle d'un tueur ignoble et totalement dépourvu d'une quelconque humanité. Face à lui, Lee Byung-hun, excelle dans le rôle de ce mari éploré, totalement submergé par cet esprit de vengeance, qui ne cesse de s'enliser progressivement dans une spirale de violence, dont la cruauté ne cesse de croître. J'ai rencontré le Diable est donc un voyage au bout de la nuit sulfureux et parfois insoutenable, mais sincère dans sa démarche jusqu'au-boutiste où Kim Jee-woon confirme une fois de plus son talent de metteur en scène, à travers cette œuvre désespérée et d'une noirceur absolue.

Articles

Pas d'articles pour le moment

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine