Johnny s'en va-t-en-guerre

Dalton Trumbo, 1971

Première Guerre Mondiale / Film unique / Noirceur / Cinéma Américain / Guerre / Dénonciation


Blessé au combat, un jeune soldat perd ses cinq sens, ses bras et ses jambes. À l'hôpital, Johnny tente de communiquer pour stopper les intentions douteuses des médecins, fascinés par son cas.

Pour son unique film en tant que réalisateur, Dalton Trumbo s'attaque à l'adaptation de son propre roman. Désireux de confier dans un premier temps la mise en scène à Luis Buñuel et Salvador Dali, le duo d'artistes délaissent sa proposition persuadés qu'il est le seul maître de son œuvre. Sage décision de leur part puisque Dalton Trumbo signe avec Johnny s'en va-t-en-guerre un long-métrage solide et puissant. En effet, au-delà de l'horreur de perdre les sens, le célèbre scénariste expose avec minutie l'absurdité de la guerre et le manque d'empathie de la médecine pour un soldat réduit à l'état de cobaye. En alternant les séquences à la fois en noir et blanc et en couleur, respectivement pour les scènes dans la salle d'opération et les flashbacks, Trumbo symbolise le désespoir latent de Johnny condamné à errer dans ses souvenirs comme seul moyen d'existence. Une expérience, et un film de guerre hors du commun.

Articles

Pas d'articles pour le moment

À lire

Pas de lien pour le moment

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine