L'Assassin habite au 21

Henri-Georges Clouzot, 1942 - 1h24

Enquête / Cinéma Français / Cinéma Européen


Afin d'enquêter sur une série de meurtres, le commissaire Wens se déguise en pasteur et intègre une pension de famille : les Mimosas.

Pour son premier long-métrage, Henri-Georges Clouzot bouleverse et écrit les grandes lignes du thriller. Celui qu'on comparera quelques années plus tard comme le « Alfred Hitchcock français » s'écarte des grands tourments de la Seconde Guerre mondiale pour se concentrer sur le quotidien des français. Par des personnages atypiques, au franc-parler, au langage bien marqué de l'époque, Clouzot intègre l'horreur chez Monsieur et Madame Tout-le-monde. Si le duo Pierre Fresnay-Suzy Delair est étincelant de naturel à l'écran, il y a derrière cette alchimie une exigence considérable de la part du réalisateur. Ce dernier, qui passait des heures entières allongé sur le sol en regardant le plafond dans le but de susciter dans son esprit les images de ses prochains scénarios, était réputé pour être intransigeant, violent pour ne pas dire sadique. Un aspect nerveux que l'on retrouve dans L'Assassin habite au 21.

Articles

À lire

Pas de lien pour le moment

"Au lieu que certains films dits policiers se noient dans des scénarios tarabiscotes comme ceux des dernières années on ne peut qu admirer le travail de Clouzot et des ses acteurs pour nous fignole un must à voir et à revoir sans moderation"


"🎬 Premier long-métrage d'Henri-Georges Clouzot, un petit bijou du cinéma français qui vous laisse sous le charme grâce à son étonnante astuce de scènario. Le casting est à la hauteur, emmené par un Pierre Fresnay malicieux, Suzy Delair déploie une énergie comique rare, elle est aussi adorable que détestable. Autour d’elle, des gueules du cinéma, et des interprètes cocasses, Noël Roquevert, Jean Tissier, Pierre Larquey, autant de « tronches » du cinéma, au service de rôles excentriques rigoureusement campés. Un tueur en série, un détective malicieux, une pension soupçonnant d'habiter le meurtrier, six résidents, un coupable potentiel. L'enquête est lancée. Déguisé en pasteur, notre inspecteur Wens va tenter de percer à jour chacun des pensionnaires. Du très grand cinéma français. 🎬"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine