Les Enfants du Paradis

Marcel Carné, 1945 - 3h10

Cinéma Européen / Réalisme poétique / Mélodrame / Mise en abyme / Cinéma Français / Pantomime / Théâtre


À Paris, au XIXe siècle, le mime Baptiste sauve Garance d'une erreur judiciaire. S'ensuit un destin croisé où amour, haine et passion guideront moultes personnages sur deux époques différentes autour du Théâtre des Funambules.

Tourné sous l'Occupation, la mise en scène du scénario de Jacques Prévert est un cauchemar logistique : des multiples raids aériens au manque de stock de pellicules en passant par la vie privée houleuse d'Arletty de par sa relation avec un officier allemand... la production traîne en longueur pendant près de deux années. Chef-d'oeuvre du réalisme poétique, courant cinématographique de l'entre-deux-guerres influencé par la littérature naturaliste et l'expressionnisme allemand, le film de Marcel Carné est l"alliage parfait de dialogues raffinés et d'une lumière angélique sublimant les mésaventures sentimentales d'un mime, héros malgré lui au cœur d'un Paris de la Belle Époque. D'une grâce inouïe.

"🎬 Marcel Carné traduit l'inspiration de Jacques Prévert à l'écran, avec des plans savamment composés, de beaux clairs-obscurs et une parfaite fluidité narrative. Jean-Louis Barrault est tour à tour lunaire et exalté, Arletty malicieuse et mélancolique, et Pierre Brasseur cabotin en diable dans le rôle de Frédérick Lemaître. Ce tournage mouvementé en des temps de restriction, s'est achevé en mars 1944. Mais il fallut encore filmer quelques scènes de raccord, après la Libération, en obtenant des autorités françaises qu'elles relâchent Arletty, arrêtée pour collaboration, le temps des prises de vue. François Truffaut, grand admirateur de cet oeuvre, dira en 1984, peu de temps avant de mourir : "Je donnerais tous mes films pour avoir réalisé Les Enfants du Paradis ". 🎬"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine