Paris, Texas

Wim Wenders, 1984 - 2h27

Marche / Introspection / Désert / Road Movie / Contemplatif / Cinéma Américain


Un homme marche en plein désert américain sans aucun but. Il est retrouvé par son frère, après quatre années de disparition. Sur le chemin du retour, il s'apprête à revoir son fils.

En 1983, le cinéaste allemand pose sa caméra dans les somptueux paysages californiens. Road-movie initiatique, en proie à la contemplation et à l'évasion, c'est une invitation au voyage et au questionnement de l'être humain. Le cinéaste a l'honneur d'offrir le « premier » premier rôle à Harry Dean Stanton, l'éternel habitué des seconds couteaux. Un personnage taillé sur mesure, en alliage parfait avec son environnement et au charisme jusqu'ici insoupçonné alors qu'il est muet le premier tiers de l'histoire. Au-delà des images, Paris, Texas est une inspiration sonore, à commencer par la composition acoustique de Ry Cooder, qui, avec sa guitare amplifie la poésie de ce film. Sans oublier les talents de l'ingénieur du son Jean-Paul Mugel contribuant à l'une des plus belles scènes de l'histoire du cinéma dans laquelle Stanton communique au téléphone avec Nastassja Kinski dans une cabine de peep-show. S'inscrivant dans la mouvance du road-movie américain des années 70-80, Wim Wenders rejoint les Lynch, Van Sant, Malick ou autre Jarmusch au Panthéon de cette ère mythique.

"Ce film nous embarque malgré nous dans un parcours de vie où la vérité va devenir plus fort que le regret."


"BON FILM !"


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine