Perfect Blue

Satoshi Kon, 1999 - 1h21

Cinéma japonais / Mise en abyme / Cinéma Asiatique / Déclin / Folie / Esthétique / Fan / Animation Japonaise / Film d'Animation / Télévision


La chanteuse J-pop Mima décide de lancer sa carrière d'actrice en quittant son groupe. Elle accepte un rôle dans une série télévisée, malgré la réticence d'une de ses deux gardes du corps.

  À la lecture de ce synopsis, on pourrait penser que le cinéaste japonais propose un énième thriller classique. Mais ce serait mal connaître Satoshi Kon. Au fil de 80 minutes intenses, la complexité du scénario et de sa mise en scène ont raison du spectateur qui en vient à se demander : "Mais qu'est-ce que je viens de visionner ?". Sorti en 1999, Perfect Blue est une oeuvre terriblement prophétique de notre ère contemporaine sur les vices du show-business, le contrôle de l'image tant réelle que virtuelle et les premières dérives d'Internet. Tutoyant allègrement Argento, Lynch ou Aronofsky, Satoshi Kon délivre un premier film littéralement "dingue" et bluffant.

Articles

À lire

Pas de lien pour le moment

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion