Thirst, ceci est mon sang

Park Chan-wook, 2009 - 2h13

Fantastique / Vampire / Mythe / Drame / Cinéma Coréen / Cinéma Asiatique


Suite à une expérience ratée, un prêtre meurt. Ramené à la vie par une transfusion de sang d'origine mystérieuse, il devient un vampire.

En rendant hommage au classique d'Émile Zola, Thérèse Raquin, d'une façon des plus personnelles, Park Chan-wook réalise son vœu le plus cher : tourner un film de vampire. Trois années après l'univers coloré mais trouble de Je suis un cyborg, le cinéaste sud-coréen concrétise un projet vieux de dix ans. Cinéma coréen oblige, le mélange des genres est inévitable permettant ainsi de réécrire les grandes lignes du mythe du vampire. Le personnage principal interprété par le fidèle Song Kang-ho traverse alors tous les états : de la spiritualité au doute, de la pureté au sanguinolent, du désir à l'autodestruction. Le tout, comme il se doit, dans une esthétique sombre et poétique si chère au cinéaste.

Pas de commentaires pour le moment


Inscrivez-vous ou connectez-vous pour rédiger un commentaire

Inscription / Connexion Inscription / Connexion

DVD

JM Vidéo

Potemkine